Pensée : A-t-on toujours le choix?

Dans une tradition de développement personnel, il est de coutume de dire qu'on a toujours le choix.

Il est vrai que tant que l'on est dans la posture de victime, qu'on pense ne pas avoir (eu) le choix, on ne se met pas en chemin. Dire à la personne que l'on a toujours le choix, c'est l'inviter à sortir de cette posture paralysante qui est celle de la victime.

Néanmoins, cette mise en chemin ne supprime pas les épreuves et expériences, bien au contraire.

Car nous attirons à nous les expériences de nos blessures. Aussi, nous pouvons dire que l'être humain n'a pas le choix tant qu'il est mû par ses blessures et non par sa conscience.

Diane Sourcière, Pensée du 31 mai 2022

Posts récents

Voir tout

Nous sommes venus sur Terre pour apprendre à aimer. Notre mission première est d'apprendre à aimer l'être qu'il est souvent le plus difficile d'aimer : nous même. Car , lorsque nous apprenons cela

Plus vous accepterez ce que la vie vous présente comme plat,- qu'il vous paraisse indigeste ou des plus délicieux-, plus les solutions couleront de source, viendront à vous sous forme de synchronic

Lâcher prise, c'est aussi accepter de ne pas comprendre pourquoi on traverse une épreuve. Quand on est dans l'expérience, il est rare qu'on en comprenne le sens immédiatement. C'est seulement quand la