Le chemin de guérison, un portrait impressionniste

La guérison est un chemin vers l’intérieur. Les transformations ne se verront pas toujours de l’extérieur, pourront d’abord n’être pas perceptibles pas même de vous. Elles seront autant de glissements successifs vers un autre vous-même. Telles les touches d’un tableau impressionniste, vu de trop près, vous ne verrez d’abord pas que les coups de pinceau se posent de manière harmonieuse pour composer un tout, un portrait plus vrai et authentique de vous-même. C’est seulement quand vous serez arrivé au terme de ce voyage que le nouveau portrait de vous apparaîtra, donnant un sens nouveau à votre incarnation.

Vous ne pouvez pas guérir en restant celui ou celle que vous étiez quand la maladie s’est déclarée.

Le chemin emprunté pour guérir vous mènera sur un autre rivage, un rivage épuré de ce qui avait déclenché la maladie, un nouveau vous-même sera né, plus authentique, plus vrai, plus aligné à qui vous étiez vraiment de toute éternité et que vous aviez perdu de vue au point d’avoir laissé la maladie s’installer en vous.

Alors vous comprendrez que vous deviez traverser cette maladie pour naître enfin à vous-même.

Pensée du 05 août 2022, Diane Sourcière

Posts récents

Voir tout

Ne pas confondre être vulnérable et être dans sa blessure. La blessure est celle que vous vous racontez avec votre propre histoire et qui vous rétrécit à la taille d’un bonsaï vous mettant à la merci

Lorsque les événements arrivent dans votre vie que vous n’aviez pas prévus et que vous vivez comme très désagréables, vous avez deux choix : Ou résister à ce qui advient, ou accepter et lâcher prise.

Sur terre, nous faisons l' expérience de la dualité. En nous incarnant sur cette planète, nous avons choisi de vivre cette dualité et d 'y jouer notre rôle. Nier l' existence du bien et du mal serait