LA CHUTE D’UNE CIVILISATION

On reconnaît qu’une civilisation est arrivée à son terme quand, au lieu de s’attaquer aux problèmes qui se présentent à elle, elle crée des commissions et des protocoles qui ne font qu’alourdir le millefeuille devenu déjà tellement indigeste.

Une civilisation, devenue incapable de réfléchir à ses fondements, de revenir à ses racines pour en extraire celles qui sont pourries, et qui tourne en boucle en ajoutant de la complexité à la complexité est un colosse aux pieds d’argile. Plus brutale sera la chute.

On ne fait pas du nouveau avec de l’ancien. Il est grand temps pour nous de préparer les fondements d’une toute nouvelle civilisation.

Diane Sourcière

Pensée du 1er novembre 2021

Posts récents

Voir tout

Si vous ne pouvez pas aller dans l’acceptation, observez à quel point la non-acceptation est souffrance. Chaque fois que vous refusez d’accepter ce qui est, que vous souhaitez changer le cours des cho

Il n’y a rien de plus agaçant, et surtout de plus inefficace, que de s’entendre dire qu’il faut lâcher prise, ne serait-ce déjà que parce qu’il y a contradiction dans la forme même qui est injonction

En considérant tout ce qui advient dans la vie comme un matériau propice à grandir, il est possible de porter un autre regard sur ce que nous appelons communément épreuve. Il est possible de c