AU BOUT DU CHEMIN... LA LIBERTÉ

D abord vint la colère, face aux incohérences et la manipulation de masse manifeste ;

Puis vint la peur de perdre toujours un peu plus nos libertés, y compris la souveraineté dans notre corps ;

Enfin la tristesse de voir ce monde, - notre monde dans lequel nous avions vécu jusque là - , s' effondrer.

Et quand nous fûmes lavés de tout cela,

Quand le monde ne fut plus qu' un champ de ruines,

Quand toutes nos certitudes furent abattues,

qu' il n'y eût plus aucune base sur lesquelles s' appuyer,

ce n'est pas le désespoir que nous avons rencontré, ...

Mais la LIBERTÉ totale, celle du champ des possibles retrouvé

Mais un AMOUR infini pour tout le vivant sur la planète terre,

Mais une FOI renforcée pour le chemin vers la Lumière.

Diane Sourcière

Pensée du 19 juillet 2021


Posts récents

Voir tout

Si vous ne pouvez pas aller dans l’acceptation, observez à quel point la non-acceptation est souffrance. Chaque fois que vous refusez d’accepter ce qui est, que vous souhaitez changer le cours des cho

Il n’y a rien de plus agaçant, et surtout de plus inefficace, que de s’entendre dire qu’il faut lâcher prise, ne serait-ce déjà que parce qu’il y a contradiction dans la forme même qui est injonction

En considérant tout ce qui advient dans la vie comme un matériau propice à grandir, il est possible de porter un autre regard sur ce que nous appelons communément épreuve. Il est possible de c